Présentation du métier de secrétaire export

Devenir secrétaire export, c’est assurer les tâches liées aux activités commerciales internationales d’une entreprise.
Depuis son bureau, il prend en charge les tâches administratives relatives au service transit de la société (contact clients/fournisseurs, rédaction des documents d’expédition et organisation des transactions).
En tant que secrétaire, il s’occupe aussi de travaux de secrétariat général comme l’organisation du planning de son responsable ou alors la prise de notes lors des réunions.

Les fonctions du secrétaire export

Le métier de secrétaire export consiste à effectuer des travaux de secrétariat dans le service export d’une entreprise en même temps que des missions plus portées sur le commerce international.
Le (ou la) secrétaire export se met en contact avec les clients et les fournisseurs et assure le suivi des transactions sous la direction du responsable commercial (signature et respect des contrats). Il veille ensuite au bon déroulement des commandes : la livraison, le transport des marchandises et la réception. Il rédige également les documents d’expédition et s’occupe de toutes les démarches administratives relatives à une opération d’exportation.
En tant qu’assistant, il organise aussi l’emploi du temps de son supérieur hiérarchique, répond au téléphone, prend en charge le suivi des courriers, accueille les visiteurs, etc.

Le profil du secrétaire export

• Devenir secrétaire export est idéalement fait pour une personne polyvalente, organisée, rigoureuse et ayant des notions en commerce international.
• La connaissance de l’outil informatique est un atout.
• La pratique de plusieurs langues étrangères est souhaitée.
• De même, le sens du contact et une bonne écoute pour communiquer avec les clients/fournisseurs sont des plus.

Statistiques

• Le salaire d’un secrétaire export dépend de la taille de l’entreprise qui l’emploie, du lieu où il exerce, de ses compétences, mais aussi de ses attributions. En moyenne, il gagne 1 833 euros bruts par mois environ (source : journaldunet.com).
• Selon l’INSEE, 96 % des secrétaires export en France sont des femmes.

Les formations CNFDI

Grâce au CNFDI, vous pouvez vous préparer à ce métier en suivant une formation à distance de secrétaire ou assistant(e) export.
Vous avez la possibilité de choisir l’allure de vos cours selon votre disponibilité (accélérée ou modérée). La durée de la formation est ainsi totalement variable.
La formation compte 15 cours répartis en 4 thèmes : les techniques de secrétariat, l’informatique bureautique, l’anglais commercial et l’export (transport, économie, prospection, etc).
Si vous souhaitez en savoir plus sur cette formation, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.