Bonjour Laetitia, pouvez-vous, vous présenter ? 

Je suis rédactrice et consultante en ressources humaines à mon compte. Ma formation (initiale et professionnelle) s’articule autour du droit, des techniques de commercialisation, de la gestion des ressources humaines, de la rédaction publique.

Mon cursus a été enrichi de sept années d’expérience professionnelles dans la gestion et le développement des ressources humaines au sein de moyennes et grandes entreprises. Ce cursus m’a permis d’appréhender de nombreux secteurs d’activité, d’évoluer dans différents cadres sociaux et législatifs, de développer une polyvalence indispensable à la profession de consultante.

L’expression écrite et le plaisir d’écrire ont toujours fait partie de mon quotidien, que ce soit au cours de mes études, de mon parcours professionnel mais également de mes loisirs.

La création de ma société, en février 2017, m’a permis de conjuguer mes deux pôles de compétences (rédaction et gestion des ressources humaines). Sa vocation est d’accompagner les particuliers et les professionnels (entreprises privées / professions libérales / artisans & commerçants / associations / administrations publiques) dans « l’expression » au sens le plus large du terme : l’expression écrite à travers des prestations de rédaction et d’assistance administrative ; l’expression des talents et des potentiels à travers des prestations en gestion des ressources humaines.

Adaptable, réactive, organisée et possédant un réel esprit de synthèse ainsi qu’une aisance relationnelle reconnue, j’apporte à mes clients des solutions « sur mesure ».

  

Quand avez-vous débuté votre formation au CNFDI ?

 
J’ai commencé ma formation au  CNFDI en novembre 2015 pour la terminer en décembre 2016. Pour des raisons personnelles, j’ai dû la mettre entre parenthèses pendant quatre mois (de mai à août 2016).

 

De quelle formation s’agit-il ? Avez-vous pris des options complémentaires à la formation à distance ? ( e-learning , stage , multi… )

J’ai suivi la formation « écrivain public » et n’ai pris aucune option complémentaire.

Par contre, j’ai beaucoup apprécié de pouvoir personnaliser le programme en enlevant des modules redondants par rapport à mes diplômes précédemment obtenus et à mon expérience professionnelle.

Au final, je n’ai conservé que 12 tomes sur les 18 proposés dans le programme « standard ».

 

Quel est votre  objectif en suivant  la formation au CNFDI ? Anticiper une reconversion professionnelle ?

L’expression écrite a toujours été une véritable passion et la rédaction fait partie des compétences valorisées par mes anciens employeurs.

A travers la certification CNFDI, je voulais acquérir une légitimité à exercer officiellement le métier d’écrivain public de façon à pouvoir construire mon projet de création d’entreprise sur des bases solides.

 

En êtes-vous satisfaite ? Pourquoi ?

Je suis satisfaite de ma formation au CNFDI.

Tout d’abord, je suis fière d’avoir obtenue ma certification avec la mention très bien (moyenne générale de 17.71 / 20). Ce résultat m’a permis de renforcer ma confiance en moi pour me lancer dans une activité libérale.

Ensuite, les devoirs sont pensés de manière à ce que les élèves ne se fondent pas uniquement sur les supports pédagogiques. Ils sont conçus pour que les élèves se documentent par leurs propres moyens et qu’ils mènent une réelle réflexion personnelle. De plus, les appréciations des professeurs sont toujours argumentées et encourageantes.

Enfin, lorsqu’on a besoin d’aide les équipes du CNFDI sont très réactives. Elles sont toujours présentes pour répondre aux questions et nous « débloquer ».

 

Est-il possible de suivre une formation à distance pour devenir écrivain public ? Pourquoi ?  

Il y a tout un aspect du métier d’écrivain public qui ne s’apprend pas : l’inspiration, la créativité et l’imagination ;   la sensibilité et l’empathie ; l’originalité et la singularité du style….

Cependant, il est important d’inscrire son activité de services dans un cadre précis et la formation d’écrivain public, dispensée à distance par le CNFDI,  permet d’avoir une bonne vision d’ensemble de la profession et d’appréhender les différentes missions qui pourront nous être confiées.  

A travers elle, on aborde également des thématiques complémentaires mais primordiales comme la psychologie ou la graphologie.
 

Pouvez-vous nous décrire votre journée type dans votre nouveau métier ?

La création de mon entreprise étant récente (février 2017) une journée type s’organise autour :

  • Réalisation de prestations pour mes premiers clients (exemple : réalisation de reportages pour la presse écrite départementale. Interviews – photographie – rédaction articles) ;
  • Prospection de nouveaux clients (particuliers & professionnels) ;
  • Actions de communication pour continuer d’étendre la notoriété de mon entreprise.

Quels conseils donneriez-vous aux candidats qui hésitent  à suivre une  formation à distance au CNFDI ? Les encourageriez-vous ? 

Les formations à distance présentent plusieurs avantages : elles répondent à des objectifs professionnels précis et constituent la première pierre à l’édifice d’une nouvelle vie active, elles permettent de développer ou compléter ses compétences à son rythme selon un programme qui peut être personnalisé, elles valorisent le CV, elles prouvent à des employeurs potentiels que le candidat qu’ils ont en face d’eux est une personne dynamique, organisée, motivée, déterminée et persévérante.                  

J’encourage vivement tous ceux et toutes celles qui hésitent encore à suivre une formation à distance avec le CNFDI et je suis prête à partager mon expérience avec eux pour les aider à prendre conscience de ce que cela peut leur apporter.

 
Le site de Laetitia :  www.l-exprim.com

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer