Le métier de conseiller en assurances

Devenir conseiller en assurances, c'est commercialiser des produits ou des services d’assurances à des particuliers ou à des professionnels. Le conseiller en assurances gère et développe son portefeuille clients et il intervient sur un territoire géographique bien déterminé. La plupart du temps, il réalise des déplacements fréquents sur le terrain pour assurer la prospection de la clientèle. Il pourra également être amené à gérer les sinistres mineurs ou certains contrats.
Sur le terrain ou au guichet, un conseiller en assurances peut travailler pour le compte d’une société d’assurances ou alors d’un cabinet d’agent de courtage en assurances. Il peut également exercer son métier au sein d’un établissement bancaire.

Missions d’un conseiller en assurances

La première fonction d’une personne exerçant le métier de conseiller en assurances est d’assurer la prospection de sa clientèle. Pour ce faire, il a recours à diverses méthodes comme le mailing, la téléprospection, l’accueil en guichet, etc. Il veille alors à ce que les objectifs commerciaux soient atteints. Il offre également des conseils aux clients, négocie les ventes et conclut les contrats. Il assure par la suite le suivi des dossiers et de son portefeuille clients. Enfin, il rédige des comptes rendus à l’attention de son supérieur hiérarchique.

Les qualités requises pour devenir un conseiller en assurances

• Le métier de conseiller en assurances est un métier commercial. Avoir le sens de la négociation et savoir communiquer sont donc des compétences souhaitées.
• La rigueur, l’organisation, l’esprit de synthèse, d’analyse et d’initiative figurent également parmi les qualités professionnelles appréciées chez un conseiller en assurances.
• La motivation et la ténacité lui permettent d’atteindre facilement ses objectifs.
• La faculté de travailler en équipe et la capacité d’adaptation sont autant d’atouts dans cette profession.

Statistiques

Selon les données reçues par l’INSEE :
• 76 % des postes de conseiller en assurances sont occupés par des femmes.
• Environ 78.5 % des contrats de travail signés sont des CDI.
• Une partie de la rémunération d’un conseiller en assurance se fait à la commission. Ceci dit, la moyenne de la part fixe du salaire, qui dépend du CV du candidat, de ses responsabilités et du lieu d’exercice, s’élève à 1 799 €.

Les formations CNFDI

Une formation professionnelle en vendeur(se)-conseiller(e) en assurances est proposée par la CNFDI afin de se préparer au métier de conseiller en assurances.
Cette formation est conçue pour s’adapter au rythme de chaque apprenant. Ainsi, la durée de la formation peut être modifiée suivant les objectifs et la disponibilité de l’élève.
Les 9 tomes du programme d’études sont centrés sur 2 axes d'apprentissage : les spécificités des contrats d’assurances et les notions juridiques du domaine.
Pour en savoir plus sur notre formation, n'hésitez pas à demander une documentation en remplissant le formulaire ci-dessous.