Le métier d’auxiliaire du 3e âge

Devenir auxiliaire du 3e âge, c'est apporter de l’aide, du soutien physique et moral aux personnes âgées dans leur vie quotidienne. Ce métier consiste à intervenir au domicile de la personne, dans les maisons de retraite, les hôpitaux, ou les maisons de convalescence. L’auxiliaire du 3e âge s’occupe des personnes âgées de manière permanente et veille constamment à leur bien-être. Il leur permet de surmonter les divers problèmes de la vie comme les maladies et les difficultés liées à la vieillesse.

Missions d’un auxiliaire du 3e âge

Les personnes exerçant le métier d’auxiliaire du 3e âge contribuent au maintien de l’équilibre de vie des personnes âgées. Elles les assistent pour satisfaire leurs besoins au quotidien. Elles sont tenues de leur donner à manger, de les vêtir, de faire les courses à leur place, de leur procurer des moyens de distractions. En fonction du degré de leur dépendance, l’auxiliaire du 3e âge peut également prendre en charge leur hygiène corporelle. Il veille constamment au confort et au bien-être quotidien des personnes âgées dont il a la charge. Enfin, il est de sa responsabilité d’accompagner psychologiquement ces personnes afin de leur apporter un réel réconfort.

Profil d’un auxiliaire du 3e âge

Pour devenir auxiliaire du 3e âge et en faire son métier, il est souhaitable :
• d’avoir des connaissances sur les besoins des personnes âgées (alimentation, hygiène générale, santé…),
• d’avoir des notions en psychologie pour pouvoir instaurer facilement une relation de confiance avec les personnes âgées,
• d’avoir la faculté de transmettre la joie de vivre,
• de savoir faire preuve de patiente et d’écoute.
• d’être responsable, autonome, dynamique et disponible.

Statistiques

Selon les données de l’INSEE :
• La majorité des auxiliaires du 3e âge sont des femmes : 96 % !
• Le salaire des auxiliaires du 3e âge varie selon l’institution où il exerce. Toutefois, en moyenne, la profession permet de gagner un salaire mensuel de 1300 € net.

Les formations CNFDI

Pour acquérir les compétences nécessaires à la pratique du métier, le CNFDI propose une formation d'auxiliaire du 3e âge.
La durée de la formation pouvant être modifiée selon le rythme d’apprentissage de l’apprenant, l’élève peut accélérer ou ralentir les cours qui lui sont proposés.
Cette formation comprend 12 cours par correspondance articulés autour de 2 axes : les besoins des personnes âgées et les maladies pouvant les toucher.