Gendarme (ou sous-officier de gendarmerie) : tout savoir sur ce métier d’action

Métier dit « opérationnel », que ce soit pour le maintien de l'ordre, la sécurité publique ou la sécurité routière, les branches où exercer la fonction de gendarme sont vastes et apportent toutes autant de responsabilités. Apprenez-en plus dès à présent sur ce métier qui recrute.
Accueil / Préparation aux concours administratifs  / Sous-officier de la Gendarmerie

Devenir gendarme

Le métier de sous-officier de la gendarmerie

Devenir gendarme, c’est veiller à la protection des citoyens et de leurs biens. En contact permanent avec la population, ce militaire professionnel préserve également la sécurité en luttant contre la délinquance ou en sécurisant des lieux stratégiques comme les centrales électriques, les ponts ou encore les autoroutes.

Les missions principales d’un gendarme

Le sous-officier de la gendarmerie a trois principales missions suivant son lieu d’affectation. Dans la police judiciaire, il travaille sur des enquêtes comme les meurtres, les agressions ou les trafics de drogues. Il se charge ainsi de réunir des preuves afin de trouver les auteurs de ces délits. Dans la police administrative, la mission du gendarme est d’assurer la sécurité publique. Pour cela, il s’attèle à des activités de secours et d’assistance. Dans la sécurité routière enfin, il surveille les frontières et le secteur qu’on lui confie. Il réalise des tests d’alcoolémie en cas de besoin.

Enfin, en tant que militaire, le sous-officier de la gendarmerie est censé défendre le territoire en cas de menace terroriste. Il peut également intervenir dans le cadre de missions étrangères.

Devenir sous officier de la gendarmerieLes qualités requises

  • Idéalement, le métier de gendarme est fait pour des personnes en bonne condition physique et ayant un grand sens de la justice.
  • L’intégrité et le sens des responsabilités sont également souhaités dans le métier.
  • La réactivité, de même que la discipline sont autant d’atouts pour l’exercice de ce métier.


Le salaire du sous-officier de gendarmerie

En début de carrière, un gendarme gagne généralement l’équivalent du SMIC, un revenu qui varie selon le corps qu’il intègre et sa zone géographique d’affectation. (Source : onisep.fr). En 2016, le nombre de postes offerts à la première session 2016 était de 3700. 

Les formations pour devenir gendarme

Le CNFDI propose une formation à distance en vue de passer le concours de sous-officier de la gendarmerie.

La durée de la formation est variable selon le rythme de l’apprenant et des objectifs qu’il se fixe. Il lui est possible de ralentir ou d’accélérer le parcours pédagogique suivant ses besoins ou ses capacités à assimiler le contenu des cours.

La formation comporte 13 cours préparant aux 2 épreuves du concours, à savoir les épreuves écrites d'admissibilité et les épreuves orales d'admission.

Pour en savoir plus sur cette formation, notre équipe se tient à votre écoute au 01 60 46 55 50 mais vous pouvez également recevoir une documentation détaillée et gratuite.

Formations
accessibles
Sous-officier de la Gendarmerie
Téléchargez Gratuitement
le Guide Complet des Formations
Préparation aux concours administratifs
Informatique et libertés
Conseils et accompagnements
01 60 46 55 50
Besoin d’être accompagné ?
Un conseiller pédagogique vous rappelle.

Les évènements à venir

Voir tout l’agenda

Pourquoi se former avec le CNFDI

Ecole sous contrôle pédagogique de l’Etat
Formateurs professionnels
Equipe pédagogique disponible
Mise en pratique via des stages
Programmes de formation complets
Recevez notre documentation complète et GRATUITE dès maintenant !