Les détails du métier de sapeur-pompier

Devenir sapeur-pompier c’est choisir d’exercer un métier dicté par l’envie d’aider son prochain. En effet, en optant pour ce métier, on se met en première ligne pour sauver la vie d’autrui quitte à se mettre soi-même en danger.
Baptisé soldat du feu, le sapeur-pompier intervient quel que soit le danger : incendie, inondation, accident de la route, etc. Enfilant un uniforme dédié à sa protection, ce professionnel agit sans hésitation pour sauver des vies.

Les tâches confiées au sapeur-pompier

Le métier du sapeur-pompier le met face au danger en cas de sinistre. Il intervient pour éteindre les incendies, agissant avec rapidité tout en respectant les étapes primordiales pour sécuriser le périmètre. Il doit définir en quelques secondes l’ordre des priorités pour réussir sa mission sans mettre en danger ni sa vie, ni celle d’autrui.
Il intervient également en cas de catastrophes naturelles, d’attentats, d’accidents de voitures, d’accidents ferroviaires, d’accidents domestiques, etc. Il administre les premiers soins aux blessés, évacue les victimes et ne quitte les lieux que lorsque tout danger est définitivement écarté.
Le sapeur-pompier effectue également des missions de contrôle de dispositifs de sécurité et des missions de sensibilisation auprès de nombreux établissements (hôpitaux, écoles, entreprises, etc.).

Les qualités requises pour bien exercer ce métier

• L’altruisme constitue la première qualité du sapeur-pompier. Son métier exige qu’il accorde plus d’intérêt à la vie de son prochain qu’à la sienne.
• Une grande disponibilité est également sollicitée chez ce professionnel afin d’être tout le temps prêt pour les urgences.
• La réactivité, le courage, et la prudence sont autant de qualités nécessaires dans l’exercice de ce métier.
• Une bonne condition physique est nécessaire pour exercer ce métier.

Statistiques

• En France, un sapeur-pompier intervient environ toutes les 9 à 10 secondes.
• Le salaire d’un sapeur-pompier varie selon son grade et se chiffre en moyenne à 2 142 euros nets par mois (Source : salairemoyen.com).

Nos formations

L’accès à ce métier est assujetti à un concours qui s’adresse aux candidats ayant un BEP ou CAP, un âge compris entre 18 et 25 ans au 1er janvier de l’année du concours, et mesurant au moins d’un mètre soixante.
Une préparation en vue de passer le concours de sapeur-pompier est proposée par le CNFDI.
Sa durée dépendra de l’apprenant car la formation est conçue pour convenir à son rythme de travail. Au cours de l’apprentissage, il lui sera ainsi possible d’aller plus vite ou, au contraire, de ralentir le rythme pour coller le plus à ses objectifs personnels.
Notre formation comprend 13 cours par correspondance et prépare à deux sortes d’épreuves du concours : les épreuves écrites de pré-admissibilité et l’épreuve orale d’admission.