Le métier de psychomotricien

Devenir psychomotricien, c’est venir en aide aux personnes souffrant physiquement des conséquences liées à des problèmes psychologiques. Ces troubles peuvent se traduire par un bégaiement, des tics nerveux ou encore des troubles du comportement qui gênent considérablement les patients dans leur vie de tous les jours. Le traitement des troubles relatifs au mouvement chez les personnes âgées, les adultes ou encore les nourrissons entre également dans le domaine de compétences du psychomotricien.

Les missions du psychomotricien

La principale mission d’un psychomotricien est de dispenser des séances de rééducation visant la suppression du handicap qui freine le développement personnel de son patient. Il fait ainsi faire des exercices physiques bien précis, soignant son patient via l’éducation gestuelle, l’expression corporelle, des jeux ou encore des activités de coordination (comme la danse ou le chant par exemple).
Par ailleurs, pour que la thérapie soit efficace, le psychomotricien devra motiver son patient dans la pratique des exercices de rééducation en établissant avec lui une relation de confiance. Le psychomotricien peut également conseiller en complément de son travail une thérapie de groupe ou individuelle selon l’état de ses patients.

Le profil pour mener à bien le travail de psychomotricien

• L’attention est la première qualité souhaitable pour pratiquer le métier de psychomotricien. Des notions en psychologie sont souhaitables pour pouvoir créer un climat de confiance entre lui et son patient.
• Le dynamisme constitue un atout chez le psychomotricien dans la mesure où l’une de ses tâches consiste à inviter ses patients à effectuer les mêmes mouvements durant les séances de rééducation.
• Enfin, ce métier nécessite de la patience en tout temps, surtout avec les cas difficiles nécessitant un travail de plus longue haleine.

Nos formations

Le CNFDI propose une formation à distance, sous forme de préparation au concours d’entrée dans les écoles de psychomotriciens.

Sa durée fluctue selon le rythme de travail de l’apprenant et il est possible de varier la vitesse d’apprentissage pour s’adapter à son propre rythme. Il peut ainsi accélérer ou ralentir l’allure afin d’avancer selon ses propres objectifs.

La formation comporte 15 cours par correspondance et prépare aux 2 types d’épreuves auxquels le candidat sera confronté : les épreuves écrites et les épreuves complémentaires.

Statistiques

• Environ 26 000 psychomotriciens exercent en France actuellement. La plupart travaillent dans des centres hospitaliers tandis que les autres exercent pour leur propre compte.
• Le salaire d’un psychomotricien est variable selon son expérience, le lieu d’exercice et l’établissement pour lequel il travaille. Ce métier permet de toucher en moyenne 2 012 euros nets par mois (Source : insee.fr).