Le métier d’orthophoniste

Devenir orthophoniste c’est traiter les patients ayant des troubles de la voix, de la parole ou du langage. L'orthophoniste intervient surtout chez les enfants atteints de bégaiement, de zézaiement, de dyslexie ou encore de troubles de l’écriture. Il prend également en charge la rééducation de personnes âgées et d’adultes qui ont développé de tels troubles suite à un accident ou à une maladie.
Généralement, l'orthophoniste collabore étroitement avec un médecin traitant et intervient uniquement sous sa prescription. Il peut exercer dans différents types de structures telles que les services hospitaliers, les crèches, les centres de protection maternelle et infantile, etc.

Les activités de l’orthophoniste

Dans la pratique quotidienne de son métier, l’orthophoniste rééduque des personnes pour atténuer, voire éliminer leurs troubles du langage. Dès la première visite du patient, majoritairement des enfants, il analyse le trouble en effectuant différents tests permettant d’établir un bilan orthophonique.
Tout du long de son diagnostic et du traitement qu’il prescrit, il considère la dimension sociale, culturelle et psychologique de ses patients. Le traitement se fait généralement par le biais d’un ensemble d’exercices et de jeux adaptés à chaque type de personnes. Il emploie souvent des appareils spéciaux pour aider ses patients.

Les qualités d’un orthophoniste

• Le métier d’orthophoniste est un métier à dimension humaine qui demande de la patience et de la gentillesse.
• L'othophoniste possède idéalement des connaissances dans plusieurs autres disciplines : le français, la psychologie, la phonétique, etc.
• L’humour et la compréhension sont des qualités supplémentaires pouvant aider à traiter des patients qui peuvent être en rupture avec leur environnement.

Statistiques

• En France, la FNO (Fédération nationale des Orthophonistes) a recensé près de 18 506 orthophonistes.
• Un orthophoniste gagne en moyenne 2 091 euros nets par mois. Ce montant varie cependant selon son lieu d’exercice et de l’établissement pour lequel il travaille (Source : salairemoyen.com).

Les formations CNFDI

Pour exercer ce métier, il faut passer un concours d’entrée dans les écoles d’orthophonistes. Le CNFDI a mis au point une formation à distance pour s’y préparer.
Cette formation s’accommode des disponibilités de chaque élève. De ce fait, la durée du parcours pédagogique dépendra de tout un chacun. L’apprenant est libre d’accélérer ou de ralentir son rythme d’apprentissage selon ses objectifs ou ses possibilités.
Elle se compose en tout de 15 cours qui permettent de se préparer aux 2 épreuves du concours : les épreuves écrites et les épreuves orales.
Si vous souhaitez en savoir plus sur cette formation, n’hésitez pas à remplir le formulaire ci-dessous.