Description du métier de gendarme adjoint volontaire

Devenir gendarme adjoint volontaire (ou GAV), c’est intégrer l'une des facettes de la gendarmerie. Il existe deux types de GAV : les GAV agents de police judiciaire adjoints (APJA) qui secondent les sous-officiers de la gendarmerie, et les GAV emplois techniques qui assurent des fonctions dépendant de leurs formations professionnelles ou de leurs expériences personnelles.

Principales missions d’un gendarme adjoint volontaire

Un APJA exerce les mêmes fonctions qu’un gendarme. Véritable équipier des sous-officiers, il effectue les mêmes tâches à savoir mener des enquêtes judiciaires ou encore prêter assistance et secours à des personnes en danger. Le métier de gendarme adjoint volontaire le fait également participer aux recherches judiciaires avec des enquêteurs. Il intervient en cas d’accident, régule la circulation, et donne même des contraventions en cas d’infractions au Code de la route.
Le gendarme adjoint volontaire peut également se charger du transport des détenus de la prison au Palais de justice. Au bureau, il seconde les sous-officiers dans l’accomplissement des tâches administratives (gestion du courrier, rédaction des dossiers en cours, etc.).
Les GAV emplois techniques quant à eux héritent surtout de missions qui dépendent de leurs formations premières : cuisiniers, mécaniciens, peintres, secrétaires, etc.

Qualités exigées d’un gendarme adjoint volontaire

• Pour exercer le métier de gendarme adjoint volontaire, il faut avoir une bonne condition physique.
• Le sens du devoir et des responsabilités sont nécessaires dans cette profession exigeante.
• Le métier de GAV demande une personne dotée de sang-froid, car c’est un métier où l’on fait face, parfois, à différentes situations difficiles.

Statistiques

• Un gendarme adjoint volontaire gagne environ 819 euros nets par mois auxquels s’ajoutent un logement et une allocation alimentaire de 217 euros en plus d’une réduction de 75% sur les tarifs SNCF (source : gendarmerie.interieur.gouv.fr)
• En 2011, la gendarmerie a recruté près de 5 400 GAV.

Les formations CNFDI

Pour vous préparer au concours externe de sélection, le CNFDI propose une formation à distance intitulée  gendarme adjoint volontaire.
Cette formation a été conçue pour s’adapter à votre rythme d’apprentissage. Pour coller à vos objectifs personnels, vous pouvez avancer plus vite en accélérant le rythme des cours ou, au contraire, le ralentir si le besoin s’en fait sentir.
La formation est composée de 9 cours et vous prépare aux 4 épreuves du concours de GAV (gendarme adjoint volontaire) : compréhension de textes, tests psychotechniques, tests de culture générale et entretien d’embauche.