Le métier de conducteur ambulancier

Devenir conducteur ambulancier, c'est, par définition, devenir un auxiliaire de santé habilité à conduire une ambulance. Au moyen d‘un véhicule spécialement adapté, il est chargé du transport des malades ou des blessés en direction d’hôpitaux, de centres spécialisés, ou autres établissements médicaux. Le conducteur ambulancier peut travailler pour son propre compte, mais il devra en contrepartie investir dans l’achat et l’entretien de son véhicule. Dans tous les cas, il travaille toujours avec son partenaire : un auxiliaire ambulancier second d’équipage.

Les attributions d’un conducteur ambulancier

Le métier consiste avant tout à prendre en charge des malades pour les transporter vers le lieu prescrit par le médecin. Le conducteur ambulancier est entièrement au service du patient et l’aide à se rendre jusqu’à la voiture. Au besoin, il le transporte sur un brancard. Durant le trajet, en collaboration avec son partenaire (auxiliaire ambulancier), il veille à l’état de santé du malade et s’assure que qu'il ne risque rien durant le trajet même s’il est contraint, parfois, de conduire vite. À l’arrivée à l'établissement de soins, l'ambulancier accompagne le malade vers les personnes tenues de le prendre en charge et leur fournit les informations à sa disposition sur l’état de santé du malade qu’il a transporté.
Enfin, en tant que responsable du véhicule, le conducteur ambulancier entretient, nettoie et stérilise le matériel utilisé.

Profil d’un conducteur ambulancier

• Devenir conducteur ambulancier implique une grande disponibilité. En effets, ses horaires de travail sont variables et il peut même travailler les week-ends et jours fériés.
• C'est un métier parfois physique : aussi une bonne condition de santé est-elle souhaitée.
• Avoir un bon sens relationnel est également un atout dans le métier. Un conducteur ambulancier est souvent, de par sa profession, en contact direct avec les patients ou leurs proches.
• Des connaissances et des compétences en secours de premiers soins sont également indispensables.

Statistiques

• La majorité des conducteurs ambulanciers sont des hommes : 70 %.
• Les conducteurs ambulanciers travaillant à leur propre compte peuvent gagner plus que ceux qui travaillent pour une entreprise. En moyenne, le salaire en début de carrière est d’environ 1 441 € par mois. (Source : salairemoyen.com) et peut varier en fonction de la compagnie d’ambulances et du lieu d’exercice.

Les formations CNFDI

Le Centre National de Formation à Distance (CNFDI) propose une formation à distance intitulée "conducteur ambulancier". Celle-ci prépare au concours externe d’entrée dans les écoles d’ambulanciers dans le but d'obtenir, par la suite, le Diplôme d’État Ambulancier (DEA).
La durée de la formation est variable selon le rythme d’apprentissage de chaque apprenant. Selon ses propres objectifs, l’élève peut accélérer ou ralentir la formation.
Le programme d’études comporte 18 cours s’articulant autour de 3 grands axes : le français, les mathématiques et l’étude du secteur sanitaire-social (thèmes médico-sociaux).